Que consommez-vous trop ?

Hier, dimanche, nous nous étions habillés en « Porteurs de paroles ». Un soleil presque de plomb – ce qui est rare sous nos latitudes – nous narguant, nous avons astucieusement choisi un charmant abris à l’ombre d’une futaie sauvageonne, entre l’étang et la mare couverte de nénuphars du jardin d’Odile. Nous étions cinq, mais n’ayant pas de jeu de tarot, nous avons tendu une ficelle entre tronc, branches et feuilles pour accrocher nos premières pancartes. Des vagabonds, des flâneurs, des passants, des touristes aussi, s’arrêtèrent souvent spontanément, non pour se rafraîchir, mais pour nous abreuver de paroles. Nous avons tenté à chaque fois d’en épingler une phrase.

Nous pourrons en reparler, de visu, lors de notre prochaine « Nuit Debout », vendredi 22 juillet.

À suivre…

 

13754563_1050984988322857_1982204627460351660_n 13709825_1050985588322797_1086929166624176645_n 13690623_1050985534989469_6315285825220327252_n

 

CnlTwMQWAAAw8MQ CnlUFGTW8AA5nnF CnlT9AEWgAAYLR0 CnlT5nLXEAAAs9T

 

Pour en savoir plus sur Nuit Debout Saint-Aubin-du-Cormier :

 

Classé dans NuitDebout en France

Une réponse à “Que consommez-vous trop ?

  1. Je n’ai rien entendu de particulier hier soir, et Téhéran était comme dâBrdabituhe.€™uits de klaxon, pollution, et la pagaille habituelle.Si il y avait des « cris sur les toits » ils était en tout cas pas nombreux.

Répondre à Tracen Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *