Appel du 100 mars

Quince M                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Qui ne sait aimer ?

APPEL AUX CONVERGENCES DES LUTTES

Je ne suis pas une femme mais je lutterai avec toi contre le patriarcat.

Je ne suis pas étrangère mais je lutterai pour que tu sois bienvenue

Je ne suis pas étudiante mais je lutterai pour que tu puisses étudier sans t’endetter.

Je ne suis pas très âgée mais je vais lutter pour que tu puisses vivre sans manquer de rien.

Les forces de l’ordre ne m’oppriment pas mais je lutterai pour qu’elles cessent de t’opprimer.

Je ne suis pas LGBT mais je lutterai contre la discrimination.

Je ne suis pas anarchiste mais je lutterai pour que vous puissiez vous auto-organiser.

Je ne veux pas d’état mais je lutterai pour que vous puissiez écrire votre propre constitution.

Je ne suis pas une travailleuse mais je lutterai pour que tes conditions de travail soient dignes.

Je veux m’auto-organiser mais je lutterai pour des services publics pour tous.

J’ai déjà un toit mais je lutterai pour que tu aies un logement digne de ce nom.

Qui suis-je ? Cela n’a pas d’importance. Si ta lutte est horizontale et inclusive je lutterai à tes côtés

Ensemble nous lutterons pour la défense de nos biens communs.

Texte original de Nuit Debout Madrid
Amendements Nuit Debout Paris République

Ce texte n’est pas figé. Il peut évoluer et être amendé ou compléter à l’avenir. Si cela est proposé, les propositions seront discutées et décidées place de la République en groupe de travail puis en assemblée.

Source: Appel du 100 mars

 

Photo d’illustration : Assemblée Nationale, 71 Mars – Cyrille Choupas

Classé dans À la une

3 réponses à “Appel du 100 mars

  1. Bonsoir à vous autres, debout, toujours debout, quoiqu’il advienne; car des idées debout, debout elles demeurent. C’est ce qui déplaît à nos oppresseurs, autant que leurs idéologies nous débectent.. Tout ce qui est dit dans ce texte, j’en fais mien, sauf que moi, j’incline vers l’anarchisme; je n’éprouve le besoin ni d’un dieu, ni d’un maître; je suis un roseau pensant, qui pense ses pensées, cela me suffit.. Je suis du côté des opprimé-es-s, des écrasé-es-s, des rejeté-es-s.. « Et cependant, Elle tourne.. » Salutations..

  2. Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.
    A.Einstein
    Plus que jamais avec vous.

Répondre à plouckistanais Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *